Invention de la monnaie

Avant l’utilisation de la monnaie, on se servait du bœuf ou de plaques de métal précieux (cuivre, bronze, argent, or) ; pour connaître leur valeur on les pesait. En effet les poids étaient la base des comptes monétaires.

L’invention du monnayage en Grèce est attribuée au roi Phidon d’Argos. Dans le temple d’Héra de sa ville il aurait consacré les broches de fer (obeloi) aux échanges, à noter que les oboles portent le même nom. Certaines de ces broches de fer ont été retrouvées par paquet de six (longueur de 1,2 m):

"il peut que, dans des temps très anciens, on n’ait pas connu d’autres monnaies: les pièces en usage étaient des brochettes de fer, quelques fois de bronze; de là viendrait qu’aujourd’hui encore toutes les petites pièces gardent le nom d’obole (broche) et que six oboles font une drachme (poignée), car c’est tout ce que la main pouvait empoigner. " Plutarque

L’invention de la monnaie est attribuée aux Lydiens, par Hérodote, mais elle proviendrait plutôt des cités commerçantes d’Ionie. Elle est utilisée à partir du VIe siècle avant JC.

A Athènes, sous Périclès, l’unité monétaire de base était la drachme, soit un franc-or.

Crésus (560-545) a remplacé les monnaies d’électrum par celles d’or et d’argent.

NB: L’électrum est un alliage naturel d’or et d’argent, il est appelée ainsi à cause de sa couleur qui rappelle la résine fossile végétale (en grec elektron). Il est symbole de fabuleuses richesses et on lui attribue la propriété de déceler les poisons...

Pièces de Lydie

Pièces (enterrées comme offrande à Artémis, à Éphèse)

Subdivisions

Nom

Valeur en drachmes

le tétrobole (4 oboles) 2/3 drachme
le diobole (2 oboles) 1/3 drachme
l’obole 1/6 drachme

les monnaies de cuivre:

le double chalque (dikhalkon) 1/4 d’obole
le chalque (khalkous) 1/8 d’obole

début de page

Multiples

Nom

Valeur en drachmes

la double drachme (didrakhmon) 2 drachmes
la quadruple drachme (tetradrakhmon) ou statère d’argent 4 drachmes
statère d’or (khrysous statêr) 20 drachmes

début de page

Unités de compte

Nom

Valeur

la mine (mnâ) 100 drachmes
le talent, en argent, (talanton) 60 mines, soit 6000 drachmes
le talent d’or 10 talents d’argent

Les pièces étaient principalement en argent (les monnaies d’or étaient surtout royales). On trouvait une majorité de pièces de deux et quatre drachmes, mais peu de dix drachmes (la plus haute valeur). Les pièces de un, deux et trois oboles étaient les plus répandues.

début de page

Des emblèmes propres à chaque ville

monnaie5.jpg

Le monnayage d’une cité était un des signes les plus concrets de son indépendance et de son autonomie.

Chaque cité avait ses propres emblèmes : Les monnaies antiques étaient souvent frappées à l’effigie de héros ou de dieux...

Exemple avec Athènes

Cité (ou région)

Emblème

Achaïe chèvre
Athènes chouette (en référence à Athéna)
Cnide Aphrodite (statue de Praxitèle)
Corcyre vache
Corinthe un Péguase ailé
Cyclades amphore, grappe
Cyrène silphium (plante aux vertus purgatives)
Cyzique thon
Delphes dauphin
Égine tortue
Éphèse protomé de cerf
Kymè cheval
Lydie tête de lion de profil
Macédoine bouc d’Aigai
Mélos pomme
Métaponte, Orchomène épi de blé
Milet lion couché
Naxos Dionysos
Paros chèvre
Phocée phoque
Poestum Poséidon armé du trident
Rhodes rose, taureau de Zéthos et Amphion
Sidê grenade
Sybaris taureau
Syracuse quadrige
Tarente Apollon agenouillé ; Taras(fils de Poséidon) représenté en cavalier sur un dauphin
Thessalie cheval, taureau

Corinthe a comme symbole Pégase, le cheval ailé, que Bellérophon aurait trouvé en train de boire à la fontaine Piréné de Corinthe, avant qu’il ne parte tuer la chimère et remporter la victoire sur les Amazones. Un peu plus tard apparaît Athéna casquée au revers... ce serait parce que le casque (korus) rappelle le nom de Corinthe.

Pièce représentant Péguase

début de page

Les poids monétaires

Systèmes Poids de la drachme
système éginétique 6,18g
système euboïque 4,32g
système attique primitif 6g
système alexandrin 3,81g

A Athènes les premières monnaies grecques, sous le règne de Pisistrate, sont les Wappermünzen ou "monnaies à blason" (nom donné par les Allemands). Sous le règne d’Hippias apparaissent les tétradrachmes dont le droit représente Athéna casquée et le revers une chouette.

début de page

Le pouvoir fatal de Midas

Midas était le roi de Phrygie, fils de Gordias. Dionysos lui aurait donné le pouvoir de changer en or tout ce qu'il touchait! Cependant ce pouvoir de richesse avait des effets pervers: en effet tout se transformait en or... y compris sa nourriture et sa fille!!!

Choisi comme juge entre Apollon et Marsyas, lors d'un concours musical, il aurait donné le prix à Marsyas, et Apollon, pour se venger, lui aurait infligé des oreilles d'âne!

début de page

 

La maison grecque | Alimentation | La médecine grecque | L'éducation | Les vases & leurs fonctions | La femme | Démocratie | Schéma: organisation de la cité | La monnaie | Le commerce & les colonies | Le théâtre | Les Jeux Olympiques | Socrate | Alexandre le Grand | Lysias | Les dieux grecs | Delphes | Les temples | Les troupes | La guerre de Troie | La Crète | Sparte | Mycènes | L'Acropole | Chypre | Art | Hypatia | Alexandrie | Le Christianisme | Glossaire | Chronologie | Liens | Accueil

Vous êtes le visiteur depuis le jeudi 10 février 2005

© 2005 - Tous droits réservés
Si vous souhaitez reproduire partiellement ce site, merci de mentionner ce site en source :)