Alexandre le Grand (Pella -356/Babylone -323)

Il réalisa le rêve de son père: conquérir la Perse !



Son père est Philippe, roi de Macédoine, et sa mère Olympias, quatrième femme de ce dernier.
Alexandre Philippe

Aristote fut son précepteur; à 16 ans son père lui confie le pouvoir du royaume.

-371/-362 Domination thébaine
-338 Triomphe d’Alexandre à Chéronée, contre l’alliance de Thèbes et Athènes
-336 Philippe II de Macédoine est assassiné, son fils Alexandre lui succède
-337 Il fait cesser les rébellions d’influence thébaine et est nommé à Corinthe "général des Grecs"
-335 Il atteint le Danube mais il revient en Grèce pour calmer les nouvelles révoltes
printemps -334 Asie Mineure, 35 000 hommes
mai -334 Bataille contre l’armée des satrapes perses sur le fleuve Granique
soumet les côtes d’Asie Mineure
-333 Victoire sur Darius III de Perse à Issos, il se déclare "roi d’Asie": Darius meurt deux ans plus tard (330), assassiné en Médie par Bessos (satrape de Bactriane) et Alexandre réclame son trône.
-334/-331 Alexandre prend le contrôle de la Perse et de l’Egypte
août -332 Tyr, après 7 mois de siège
-331 Il fonde Alexandrie
-325 Conquit l’Est de l’Iran et la vallée de l’Indus, cependant ses troupes refusent de continuer... ils se retrouvent donc à Babylone qui devient la capitale de son empire.

Alexandre encourage ses soldats à épouser des femmes perses: il épousa Roxane, fille d’un noble de Bactriane.


-323 Alexandre meurt d’une fièvre, à 33 ans, alors qu’il préparait de nouvelles expéditions en Sicile, en Italie et en Afrique.

Son fils est tué et l’empire est partagé entre quatre de ses généraux, les diadoques:

Alexandre, après sa victoire en Inde, fonda deux villes: Nicée, en souvenir de sa victoire, et Bucéphalie, en souvenir de son cheval Bucéphale mort en -326.

Bucéphale fut le fameux cheval, que seul Alexandre parvint à dompter:

"Un jour, on amena à Philippe un cheval tout à fait indomptable, Bucéphale. Impatienté, Philippe donna l’ordre de l’emmener, mais Alexandre dit: "Quel cheval on perd!"(...) Alors, Philippe lui demanda: "Et si tu n’en viens pas à bout?"- "Par Zeus, répliqua Alexandre, je paierai le prix du cheval". Aussitôt il court, saisit la bride et tourne l’animal au soleil, car il avait observé qu’il était effarouché par son ombre qui dansait devant lui. Il le flatta et le caressa un moment, (...) puis sauta sur lui, l’enfourcha fermement et (...) le lança à bride abattue. (...) Lorsqu’il revint, joyeux et fier, tous l’acclamèrent; son père le baisa au front et dit: "Mon fils, cherche un royaume à ta taille: la Macédoine est trop petite pour toi"."

Plutarque

haut de page

 

La maison grecque | Alimentation | La médecine grecque | L'éducation | Les vases & leurs fonctions | La femme | Démocratie | Schéma: organisation de la cité | La monnaie | Le commerce & les colonies | Le théâtre | Les Jeux Olympiques | Socrate | Alexandre le Grand | Lysias | Les dieux grecs | Delphes | Les temples | Les troupes | La guerre de Troie | La Crète | Sparte | Mycènes | L'Acropole | Chypre | Art | Hypatia | Alexandrie | Le Christianisme | Glossaire | Chronologie | Liens | Accueil

Vous êtes le visiteur depuis le jeudi 10 février 2005

© 2005 - Tous droits réservés
Si vous souhaitez reproduire partiellement ce site, merci de mentionner ce site en source :)