La démocratie d'Athènes

Mise en place de la démocratie à Athènes

La crise de la cité

Au VIe siècle a lieu une grave crise sociale. En effet d'après la loi, si un citoyen ne peut plus rembourser ses dettes il devient esclave de son créancier. Cette pratique étant courante, cela entraîne un manque de citoyens... 

En 592 Solon propose une solution, par :

L'interdiction de servitude pour dettes, avec l'annulation de toutes les dettes anciennes et la réinscription automatique sur le registre des citoyens 

La division des citoyens en quatre classes censitaires (d'après la fortune, donc des plus riches aux plus pauvres). Seuls les deux premières classes ont accès aux magistratures, mais tous peuvent participer à l'ecclésia et au tribunal de l'héliée.

En 508, Clisthène complète les réformes de Solon, en instaurant le principe d'isonomie (égalité, identité). Il supprime les classes; tous les citoyens ont les mêmes droits y compris d'être magistrat.

Les institutions de Clisthène

L'ecclésia :

En théorie, tous les citoyens, soit environ 40 000, doivent s'y rendre. En réalité il n'y en a que 5 000. Il y environ quatre réunions par mois, qui durent chacune toute une journée, sur la Pnyx. Elle sont annoncées la veille par des hérauts, esclaves qui ont la voix qui porte loin. 

L'assemblée commence toujours par un rituel de sacrifices, où on appelle les divinités. On verse le sang sur le sol.

Le président de l'assemblée expose l'ordre du jour. S'en suit une proposition de la Boulé. Pour prendre la parole il faut s'inscrire, et le temps de parole est limité par une clepsydre (horloge à eau) c'est-à-dire d'environ 10 minutes. Celui qui parle porte une couronne de laurier, il est ainsi protégé par les dieux : on ne peut donc pas l'interrompre, ni l'agresser, sous peine de mort.

Puis, le soir, est effectué un vote à main levée.

Tout se termine par une cérémonie religieuse; les propositions retenues, écrites sous forme de décrets, seront collées à l'Agora.

Périclès instaure l'indemnité journalière, le mistos, pour quelques oboles (valeur inférieure du drachme). Cependant cela posera certains problèmes : en effet certains citoyens ne se sentent pas concernés et y vont dans l'unique but de recevoir cet argent. 

Le principal problème de cette institution est qu'elle repose sur les citoyens, qui ne sont pas forcément aptes car ils ne sont pas formés.

La Boulé :

Permanente, elle est composée de 500 citoyens, ayant au moins 30 ans. Tirés au sort ils sont "élus" pour un an, 50 à la fois pendant dix périodes dans l'année. Ils préparent les séances de l'Assemblée, ils font appliquer la loi. 

L'Héliée :

Par la même organisation que pour l'ecclésia, ils sont 500 citoyens tirés au sort. Il n'y a pas d'avocats, et le temps limité par la clepsydre est sans appel.

Les magistrats sont des citoyens de plus de 30 ans. La plupart d'entre est tirée au sort, mais certains sont élus par l'ecclésia. Ce sont les magistrats militaires, les stratèges, au nombre de 10 pour un an, et rééligibles. Comme par exemple Périclès, élu vingt ans de suite, influençant les décisions de l'ecclésia c'est un peu le rôle de chef d'État.

Les gymnasiarques, également des magistrats, ont la responsabilité de tous les gymnases; ils reçoivent le mistos plus élevé, d'un drachme par jour.

Début de page

La démocratie (pouvoir du peuple) est mise en place à Athènes grâce à Périclès.

Les citoyens

Ils sont minoritaires. Est citoyen tout homme libre, de plus de 18 ans, né de deux parents athéniens et d'une naissance libre et légitime (reconnu par le père) ; ayant fait son service militaire.

à 7 ans

il vit au gynécée (appartement des femmes) :lire, danser, écrire, compter, musique, ...

de 7 à 15 ans

gymnase :éducation physique, armes, esprit de compétition, ...

éphébie

service militaire de 2 ans

Puis pendant 1 an, il monte la garde aux forteresses de la cité.

S'il a donné satisfaction, il est inscrit sur le registre du dème.

Leurs droits:

Leurs devoirs:

En cas de non-respect des lois:

Il risque la perte de ses droits de citoyen, la confiscation de ses biens et même l’exil.

Si l’accusation est rejetée, son auteur est puni.

Début de page

Ceux qui ne sont pas citoyens

Les métèques:

Ils n'appartiennent pas à la cité (qu'ils soient grecs ou non). Ils sont libres. Ils doivent faire le système militaire, mais n'ont aucun droit politique. Ils ont le droit de travailler et de faire du commerce, mais ils paient des taxes supplémentaires.

Ils sont principalement des esclaves affranchis ou des enfants illégitimes. Ils paient une taxe supplémentaire : la capitation.

Un métèque peut devenir citoyen, mais c'est très rare. Il faut pour cela le soutien du vote de l'Assemblée et avoir rendu des services exceptionnels à la cité (bâtiments publics, ...).

Les esclaves:

Ils se distinguent des citoyens par leurs cheveux ras.

Ce sont des prisonniers de guerre, des enfants de parents esclaves, ou des enfants abandonnés. Ils sont achetés par un maître auquel ils appartiennent. Le citoyen le plus pauvre en possède un ou deux, le plus riche une cinquantaine. Le maître a droit de vie ou de mort sur l’esclave, mais l’esclave maltraité a le droit d’asile dans un sanctuaire.Ils n'ont cependant aucun droit.

Le prix moyen d'un esclave en 414 est de 178 drachmes. Cependant ils ont des valeurs différentes selon les "talents". Lors d'un mariage homme citoyen et esclave (ou esclave et métèque) les enfants ne sont pas des citoyens.

Les femmes et les enfants

Début de page

Organisation de la cité

L'armée

L'HELIEE

Tribunal

6 000 juges

10 STRATÈGES

Magistrats élus pour 1 an

Contrôlés en permanence par la Boulé

LA BOULE

Conseil de 500 citoyens

prépare les lois

tire au sort

élit

tire au sort

L'ECCLÉSIA

Assemblée de tous les citoyens:

décide de la guerre

guide la Boulé

vote l'ostracisme

vote les lois

 

CITOYENS: 40 000

NON CITOYENS:

FEMMES, ENFANTS: 110  000

MÉTÈQUES: 40 000

ESCLAVES: 110 000

Début de page

Chronologie

594 avant JC

Solon supprime l'esclavage pour dettes. Il partage les citoyens en quatre classes.

508-507 avant JC

Clisthène met en place l'ostracisme et la boulê.

Clisthène complète les réformes de Solon en  instaurant l'isonomie, des lois semblables pour tous les citoyens.

490 avant JC

Victoire des hoplites contre les Perses du roi Darius à Marathon.

480 avant JC

Victoire des Grecs contre les Perses de Xerxès à Salamine.

479 avant JC

Victoire des Athéniens contre les Perses à Platée.

477 avant JC

Mise en place de la ligue de Délos: les cités alliées fournissent à Athènes hommes et navires.

451 avant JC

Périclès limite l'accès à la citoyenneté en imposant que la mère soit elle-même fille de citoyen.

Début de page

 

La maison grecque | Alimentation | La médecine grecque | L'éducation | Les vases & leurs fonctions | La femme | Démocratie | Schéma: organisation de la cité | La monnaie | Le commerce & les colonies | Le théâtre | Les Jeux Olympiques | Socrate | Alexandre le Grand | Lysias | Les dieux grecs | Delphes | Les temples | Les troupes | La guerre de Troie | La Crète | Sparte | Mycènes | L'Acropole | Chypre | Art | Hypatia | Alexandrie | Le Christianisme | Glossaire | Chronologie | Liens | Accueil

Vous êtes le visiteur depuis le jeudi 10 février 2005

© 2005 - Tous droits réservés
Si vous souhaitez reproduire partiellement ce site, merci de mentionner ce site en source :)