Les Jeux Olympiques

Ils débutent en 776 avant JC, et ont lieu tous les quatre ans. Ces jeux sportifs, les plus célèbres de l'Antiquité, sont surtout une fête religieuse en l'honneur de Zeus (pour sa victoire sur Kronos), d'Héraclès (pour sa victoire sur le roi Augias) et de Pélops (leur fondateur légendaire).

Lors de cet événement, une "Trêve olympique" est imposée, durant laquelle les guerres cessent.

En 393 après JC, l'empereur Théodose met fin aux Jeux Olympiques. Il faut attendre 1896 pour les voir réapparaître.

Mythologie: les origines des JO

Pélops est amoureux d'Hippodamie. Mais le père de cette dernière, OEnomaos, a été prévenu par un oracle qu'il sera tué par son gendre. Il organisait donc une course de char pour mettre le prétendant à l'épreuve. Bien entendu OEnomaos ne voulait en aucun cas que ce dernier gagne. Il utilisait pour cela un attelage divin qu'Arès lui avait donné.

Comme Hippodamie aimait Pélops, elle se débrouilla pour que les chevilles de bois de son père soient remplacées par des chevilles en cire. Lors de la course la cire fondit, et OEnomaos se tua.

Pélops, sous la protection de Poséidon, remporta l'épreuve. Il fonda alors les Jeux olympiques, en souvenir de cette victoire. Hippodamie fonda les Héraia.

haut de page

Les dix épreuves

Le stade fait 192 mètres de long, soit 600 pieds d'Héraclès.

Ils sont composés de treize épreuves sportives, dont cinq forment le pentathlon.

Les Jeux durent sept jours. Les enfants peuvent participer. Les athlètes doivent prêter serment sur la statue de Zeus.

Stade ou course en ligne sur 192.27m Course double Course en armes
Pugilat (combat à coups de poings)

JO8.jpg

Lutte

JO5.jpg

Course longue

JO9.jpg

Course de chevaux montés

JO10.jpg

Pancrace (lutte et pugilat)

JO7.jpg

Pentathlon: saut en longueur, lancer de disque, lancer de javelot, course à pied et lutte

Course de quadriges

JO6.jpg

JO11.jpg
3 épreuves pour les enfants
Stade
Lutte
Pugilat

haut de page

Quelques petits détails en plus

Les athlètes s'enduisaient le corps d'huile.
Pour le lancer de javelot, l'athlète passe deux doigts dans la boucle d'une lanière de cuir fixée à la hampe.

Le saut en longueur se pratique avec des haltères, qui pèsent environ 2 kg. L'athlète balance les bras, puis lâches les haltères au moment de toucher le sol.

Le vainqueur de la lutte est celui qui jette trois fois son adversaire au sol. Il est seulement interdit de mordre l'adversaire ou de tenter de l'aveugler.

Pour le pugilat, l'athlète protège ses mains à l'aide de lanières de cuir.

haut de page

Le déroulement

Le conseil des Eléens organisait les Jeux. Les Hellanodices, dix citoyens d'Elis, étaient les juges.

Les femmes mariées n'avaient pas le droit d'y assister, sous peine de mort. Cependant elles avaient des Jeux: les Héraées - ou Héraia (en l'honneur d'Héra).

"Ce sont tous des Hellènes et des hommes libres. Classés par catégories et par âge, ils ont tous accompli un stage d'au moins trente jours au gymnase public. les plus pauvres, ceux qui ne peuvent subvenir aux frais d'une préparation coûteuse, sont pratiquement exclus des jeux.
Après l'immolation d'un porc, se place la cérémonie du serment : les juges jurent de rendre des arrêts équitables et les concurrents de combattre avec loyauté. 
[...] Après chaque concours, le vainqueur entend, au milieu d'un enthousiasme délirant, le héraut proclamer son nom avec le nom de son père et celui de sa patrie. Couvert de fleurs, ses proches et ses compatriotes le promènent sur leurs épaules. La distribution des récompenses a lieu, le dernier jour des fêtes, dans le temple de Zeus. Les prix consistent en de simples couronnes tressées avec le feuillage de l'olivier planté par Héraclès. Couronne en tête, les triomphateurs vont en grande pompe offrir un sacrifice aux dieux qui les ont aidés. Un banquet où ils assistent en compagnie des organisateurs marque la clôture des cérémonies."

G. Glotz, Histoire grecque

haut de page

La victoire

Les vainqueurs sont honorés comme des héros. Lors de la cérémonie, ils reçoivent une couronne d'olivier et le droit de consacrer leur statue dans l'Altis. Seul l'aurige (conducteur de char) vainqueur n'a pas de couronne, en effet toute la gloire revient au propriétaire de l'attelage.

La course en ligne est l'épreuve la plus importante à Olympie; le vainqueur donnait son nom à l'Olympiade, intervalle de 4 ans qui séparait les Jeux.

JO12.jpg

haut de page

 

La maison grecque | Alimentation | La médecine grecque | L'éducation | Les vases & leurs fonctions | La femme | Démocratie | Schéma: organisation de la cité | La monnaie | Le commerce & les colonies | Le théâtre | Les Jeux Olympiques | Socrate | Alexandre le Grand | Lysias | Les dieux grecs | Delphes | Les temples | Les troupes | La guerre de Troie | La Crète | Sparte | Mycènes | L'Acropole | Chypre | Art | Hypatia | Alexandrie | Le Christianisme | Glossaire | Chronologie | Liens | Accueil

Vous êtes le visiteur depuis le jeudi 10 février 2005

© 2005 - Tous droits réservés
Si vous souhaitez reproduire partiellement ce site, merci de mentionner ce site en source :)